Mon Challenge 2018 : Lancer un business en 52 semaines !

Souvent en septembre, c’est le temps des challenges. Cette année, pour moi, ça ne sera pas inscription à la salle de sport mais lancer un business en 52 semaines. L’idée c’est de profiter de ce blog pour démontrer qu’il est possible de monter un projet en partant de zéro. Au moment où je cherchais comment montrer le parcours d’un projet, une opportunité, des rencontres, me donnent l’occasion de créer une affaire étape par étape devant vos yeux.

J’espère que nous arrivons à créer ce projet que je trouve (sur le papier) très sympa.

L’aventure commence

En juin 2018, j’avais assisté à une conférence chez Septeo pour l’une de mes clientes sur les Legal tech.
Il y avait le matin à une table ronde qui ne m’a que très peu passionnée. Pourtant, j’étais très intéressée pour rencontrée Me HAERI qui avait été missionné pour établir l’état des lieux de la profession d’avocats pour le Ministère de la Justice. J’avais écrit un article sur le site de l’une de mes activités.

Au bout de 45 min, je suis partie de cet évènement. Je ne comprenais pas pourquoi il n’y avait que 10 avocats dans la salle et le reste de l’assistance n’était composé que de « commerciaux ».

Pour moi,  l’innovation ce n’est pas que de la technologie. Je suis proche aujourd’hui de personnes qui montent de superbes projets à impacts positifs et développement durable. Devant le nombre d’avocats présents dans le public, je me suis dit qu’il y avait vraiment quelque chose à faire pour les intéresser à tous ces changements.

Personnellement, le rassemblement dans une entreprise où est vendu un logiciel pour avocats ne me paraît pas être la meilleure des idées. J’imagine plutôt un espace proche des avocats où l’innovation, le digital, l’intelligence collective etc seraient proposés pour leur permettre de découvrir, de se familiariser ou de se perfectionner. Mais également dans d’autres domaines.

Il faut surtout favoriser les rencontres avec les autres acteurs de l’innovation. L’enfermement de cette profession dû au règlement intérieur n’est pas du tout bénéfique. J’imagine que par des formations “ouvertes”, nous pourrions réaliser cet exploit. J’y vois bien entendu l’incubateur des avocats de Montpellier menant leur projet à l’intérieur de cet espace permettant ainsi aux « passants » de voir de plus près les projets incubés.

Bref, je pense à UN ESPACE DE COWORKING POUR AVOCATS A MONTPELLIER

avocat connecté

Une idée qui n’est pas apparue par hasard

A mon compte depuis 1 an, j’ai créé un groupe “les dej’ d’Elo” rassemblant toutes les personnes indépendantes que j’ai rencontrées pendant mon année de création d’entreprise. Tous les mois, nous nous réunissons et je mets à l’honneur une personne pour qu’elle nous présente son activité, ses produits, etc.

J’adore ces moments, j’apprends beaucoup du parcours des autres. C’est un groupe bienveillant où l’on échange, partage et se donne des conseils.

En juin 2018, j’ai crée un événement que Lise Bochu a animé sur les espaces de coworking à Montpellier et sa région. Elle nous a présenté son association « Canopé – Réseau utile et facile du travail collaboratif »
Un atelier super intéressant où je découvre les espaces et tiers lieux et leurs spécificités. Lise connaît très bien les gérants/animateurs et nous dépeint leur portrait avec une réelle plus-value.
Cet atelier que j’avais commandé un mois avant tombe à point nommé et une avocate-amie dont j’adore les valeurs humaines et ESS, est présente ce jour-là.

Une opportunité née de belles rencontres

A la fin de l’atelier et avant son départ, je soumets mon idée à l’avocate. Le projet l’emballe et propose de prendre RDV pour en discuter plus concrètement.
La semaine suivant, c’est chose faite et nous nous rencontrons pour discuter du pourquoi et du comment de ce projet. Et surtout voir avec elle si elle veut bien le porter car je ne suis pas avocate, et malgré mon parcours dans la profession, ce ne sera pas suffisant.

Le soir même, nous rédigeons un mail pour soumettre à l’incubateur des avocats de Montpellier notre projet.

La réponse ne s’est pas trop fait attendre : Projet intéressant, RDV à fixer

Le projet sera soumis en septembre aux membres du Conseil d’administration de l’incubateur des avocats de Montpellier. Je suis ravie de cette décision et de cette nouvelle aventure.

Je vais profiter de ce projet pour parler du montage de cet espace de coworking sur ce blog. Vous pourrez me suivre étape par étape !

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

2 commentaires sur “Mon Challenge 2018 : Lancer un business en 52 semaines !

Laisser un commentaire