questions revenus freelance

Comment gérer son budget avec un revenu aléatoire?

Qui dit liberté dit revenus variables tous les mois. Les charges elles restent bien les mêmes par contre :-p

Comment je suis arrivée à avoir un revenu presque fixe et arrivé à vivre de mon activité. Je te livre tout dans ce nouvel article.

 

Se lancer avec ou sans filet

J’ai eu la chance de réaliser ma reconversion professionnel dans le cadre du dispositif avec Pôle Emploi. La conseillère a très bien compris mon projet et j’ai pu bénéficier d’une formation entièrement financée. La première année de mon chômage est partie dans l’apprentissage de différentes matières telles que le marketing, la communication et même WordPress (ça se voit non). Du coup, il me restait qu’un an pour vivre de mon activité mais c’était déjà ça.

Une expérience en or

Une fois ma formation terminée, me voilà sur le marché du travail en tant que … débutante. Autant vous dire que le marché du travail n’est pas tendre avec cette typologie de profil. Je n’ai donc trouvé aucune entreprise qui m’a embauchée. J’ai rapidement décidé de faire un stage (donc non rémunéré mais pris en charge par Pôle Emploi Merci x2)

Ce premier stage m’a permis de savoir que j’avais bien ce métier dans la peau et que j’étais à l’aise avec les outils que je devais utiliser. J’ai ainsi pu faire valoir cette première expérience et comme par magie, l’entreprise m’a commandé ma première mission en tant que freelance. J’ai eu 2 autres missions durant les mois qui ont suivi mais pas de quoi se faire un revenu raisonnable.

Le doute s’installe

Début août, je n’ai rien, pas un projet, pas un devis, pas une touche. Je passe un été relativement stressée avec l’idée de chercher un vrai emploi en septembre, certainement dans mon ancienne branche. J’ai essayé, ça n’a pas marché, c’est comme ça. Je l’ai amer mais pas le choix. Il me restait 4 mois de chômage, je ne suis pas inconsciente non plus.

Et voilà qu’en fin de mois, le message Facebook qui me relance dans ma vie de freelance, une commande et pas une petite commande. Celle qui va me faire travailler quelques mois sur son projet.

Rappelle-toi, dans un précédent article, je te parle de la nécessité de sortir dans des réseaux pros.  A lire ici

Et puis d’une chose l’autre, toutes les graines que j’avais semées, se sont mises à germer. Au 31 décembre, j’avais oublié de chercher un travail alimentaire, j’avais 3 missions qui me permettait de couvrir à minima mes charges.

… et il y est encore

Je ne cesse pas de douter de ma capacité à retrouver à chaque fois des projets. Il y a des missions qui sont plus longues que d’autres mais à n’importe quel moment, mes missions peuvent s’arrêter.

Pendant que je travaille sur un projet, je suis focus et j’ai tendance à arrêter de chercher d’autres clients. c’est une erreur, il faut toujours consacrer un temps dans son planning à la rencontrer d’autres futurs clients, ou partenaires au cas où un projet capote ou se termine tout simplement.

L’aventure entrepreneuriale est un véritable ascenseur émotionnel!

 

Un seul mot d’ordre: l’organisation !

Il convient d’établir ton budget et de savoir combien il te faut véritablement pour vivre raisonnablement. Je te cache pas que les premiers temps quand on est à son compte, on ne peut pas tout s’acheter. L’argent arrivant aléatoirement, tu ne peux pas vivre comme lorsque tu es salarié. Lorsque tu reçois une grosses somme, il faut retirer les charges et le reste il ne faut pas tout prendre comme revenu. On étale les revenus sur plusieurs mois sinon tu vas vite te retrouver dans le rouge si le prochain client est en retard dans ton paiement.

Ma gestion comptable est un peu chaotique et j’avais fait un atelier pour y remédier. Le changement est en cours 😉 Bilan l’an prochain !

En complet, tu peux retrouver une réponse que j’ai posté sur YouTube sur cette question. Il s’agit de ma première vidéo, le montage laisse à désirer mais c’est pas ça le plus important.

 

 

 

 

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Laisser un commentaire