S'installer à son compte

Comment devenir micro entrepreneur?

Lorsque j’ai décidé de me lancer, l’une des premières questions était celle du type de structure à choisir. Quel casse tête! et dans toutes les réunions de créateurs ou porteurs de projet c’est LA question qui revient. Réponse: il n’y a pas de statut parfait sinon on l’adopterait tous !

Personnellement,  j’ai choisi la micro entreprise (ex-auto entrepreneur) car il me permettait de “tester” mon idée d’entreprise sans prendre de grand risque financier.

C’est un statut qui a été créé en 2008 et qui ne cesse d’être choisi par les entrepreneurs. Il a l’avantage de disposer de formalités rapides mais surtout d’une fiscalité réduite. J’ai pu de mon côté bénéficier du dispositif ACCRE et avoir des prélèvements réduits pendants quelques années.

Voici un article sur la micro entreprise en France.

 

Rapports, bilans et chiffres sur la micro-entreprise

 

Je te transmets quelques rapports (source economie.gouv) afin de te montrer l’ampleur des entreprises créées sous ce régime.

 

Pour s’inscrire :

Pour les professions libérales, tu dépendras de l’URRSAF

Pour les artisans du Chambre des Métiers

Pour les commerçants de la CCI

L’immatriculation en micro entreprise est gratuite. Elle peut être faite en ligne :

 

. www.cfe.urssaf.fr
. www.lautoentrepreneur.fr

www.guichet-entreprises.fr

www.cfe-metiers.com

. www.cfenet.cci.fr

 

Penses  à bien scanner tes pièces avant et surtout avoir choisi ton code APE

Définir son projet

Se mettre à son compte, penser son projet à titre pro mais aussi perso. L’échec d’une aventure entrepreunariale aura un impact sur les deux.

Comme dans tout projet, tu dois déterminer ton objectif. Il doit être clair, chiffré même.

 

Les différentes étapes

Il convient de se positionner comme une vrai entreprise. Il y a différentes étapes incontournable pour se mettre à son compte.

Fais une petite étude de marché. Souvent on se met à son compte car on a déjà un client et qu’il faut facturer.

Rédiger son Business plan permet de clarifier le projet mais surtout les dépenses.

En parlant de dépenses, il faut trouver des financements (fonds propres, prêts, aides). Personnellement je n’ai au besoin que de payer l’impression des cartes de visites, le nom de domaine et l’hébergement de mon site web.

Le local : Je travaille de chez moi, je loue un bureau, je vais dans un espace de coworking… pour moi, vous connaissez la réponse (cf article sur les lieux dans lesquels je travaille) mais c’est un poste à penser.

 

Préparer sa communication

Quels sont les outils dont je vais avoir besoin mais aussi dont je suis capable de gérer. au début, il te faut un minimum mais c’est toujours sympa d’investir un peu pour avoir un logo propre et cohérent avec l’image que l’on veut donne.

J’utilise beaucoup CANVA pour réaliser à petit prix (voire gratuitement) de visuels sympas et tendance.

Votre communication véhicule vos valeurs, il ne faut pas la négliger.

 

  • Définir ses objectifs (se faire connaître, vendre, fidéliser, informer…)
  • Définir la cible (non on ne vend pas à tout le monde)
  • Définir les messages qu’est que je diffuse, qu’est qu’il est important de partager. C’est l’occasion aussi de préparer son pitch pour marquer les esprits. Je vous en parle plus longuement dans mon ebook.
  • Définir les supports

Pour le dernier point, j’aime raconter une anecdote : Je m’échinais à communiquer sur tous les réseaux sociaux pour montrer et démontrer mon expertise jusqu’au jour où je me suis aperçue que mes clients et donc prospects n’étaient pas sur les réseaux sociaux. En réalité, il ne savait pas faire et chercher quelqu’un pour le faire. Donc j’ai plus misé sur un flyer et des cartes de visites pour rectifier le tir !

 

Créer un blog

Dans mes sites pro, j’ai créer une session blog, ce qui permet plusieurs avantages :

  • Dynamiser le site internet (le robot google est content)
  • Montrer que ton entreprise est vivante et intéressée par son domaine

Je te l’accorde, c’est encore un truc de plus à faire mais c’est super sympa pour tes clients d’en connaître un peu plus sur toi.

 

S’organiser pour travailler seul(e)

  • Noter ses objectifs et sous objectifs du jour (la fameuse to do list)
  • Travailler toujours en premier la priorité du jour : comme ça c’est fait et on a réalisé une chose importante pour la suite de la journée.
  • Planifier des temps de travail et des temps de loisirs
  • Fêter ses (petites) réussites

Tes obligations :

(Source www.cci.fr)

La micro-entreprise est une vraie entreprise!

Nous avons l’obligation

  • Ouvrir un compte bancaire dédié. Il n’est pas obligatoirement “pro” attention les banques ont souvent joué sur ce point pour refourguer des comptes pro avec des frais très élevés. Nous avons été nombreux à ouvrir des comptes sur Boursorama. En ce moment, il y a shine qui perce en surfant sur “La banque des freelances” https://www.shine.fr/
  • Faire des devis et des factures en y indiquant les mentions légales :
    • l’adresse de votre établissement
    • la mention “TVA non applicable, article 293 B du CGI” sur vos devis et factures, tant que votre chiffre d’affaires ne franchit pas les plafonds d’assujettissement à la TVA.
  • Respecter des règles de comptabilité et de gestion :
    • tenir un livre « recettes – dépenses » pour suivre la rentabilité de votre activité et surveiller les seuils de chiffre d’affaires
    • conserver l’ensemble des factures et pièces justificatives relatives à vos achats, ventes et prestations de services
    • déclarer votre chiffre d’affaires dans les délais sur https://portail.net-entreprises.fr
    • déclarer le fait que vous ne fassiez pas de chiffre d’affaires (déclaration à 0€) sous peine de pénalité.

 

La dernière partie parait fastidieuse car si comme moi vous êtes passé de salarié(e) à entrepreneur, c’est la partie qui demande un peu d’effort… c’est comme le ménage c’est pas très intéressant mais c’est obligatoire 😉

 

J’espère que cet article t’aidera à passer le cap de te mettre à ton compte. C’est un statut compatible avec le salariat d’ailleurs c’était fait pour à la base.

Cet article est inspiré par la lecture du livre La boîte à outils du “Micro entrepreneur ” J Hellart et Caroline Selmer donc si tu veux en savoir plus, y’a plus qu’à le commander en cliquant sur le lien ci-dessous.

 

Et toi, quel statut as-tu décidé de choisir? et pourquoi?

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

1 commentaire sur “Comment devenir micro entrepreneur?

  1. Coucou Elodie,

    Pour moi, c’est également la micro-entreprise. Rien de mieux pour se lancer en freelance sans trop de moyens (connexion internet et mon cerveau:). Il n’y a pas de pression, pas de stress (tu ne paies pas de cotisations si tu n’as pas de CA). Peu de pays proposent de pouvoir devenir entrepreneur avec si peu de contraintes, c’est une véritable chance. Bref, pour mon activité de rédactrice-traductrice, c’est la solution idéale. A voir avec le temps…

Laisser un commentaire