Comment concilier vie personnelle / vie professionnelle ?

Lorsque vous êtes salarié(e) vous avez une journée de travail avec des horaires bien définies. Mais lorsque vous basculez à votre compte, les journées de travail sont extensibles et la frontière entre vie perso et pro est très mince. En même temps, ton entreprise devient un peu ton enfant, et ton projet fera donc parti de la famille ! Je te livre ici mon organisation, j’en suis satisfaite…pour l’instant. La vie d’entrepreneur n’est pas figée !

 

1- Délimiter son implication dans le travail

Dans un premier temps, tu dois identifier ce qui te stresse tant dans ta vie pro que perso. La liste peut être longue et pourtant tu dois la faire. Entre faire les factures, faire telle ou telle tâche complexe, d’un côté et faire le ménage, faire les courses, (desfois) enfants de l’autre, les journées ne sont pas de tout repos.

Personnellement, je dédis des temps à ses tâches. Du coup, ça donne par exemple pour le lundi :

  • Client 1 – programmer publication
  • Client 2 : Création de visuels
  • Entreprise : Relancer prospect/devis
  • Ménage de telle pièce de la maison

Du coup, j’ai mis pour chaque jour les tâches indispensables et nécessaires au bon déroulement de mes contrats, mais aussi de mon activité puis de ma maison.

Maintenant à moi de voir si je les fais toute la journée, ou le soir en fonction d’autres impératifs souvent imprévus.

2- Sérénité et efficacité

La productivité pour moi, passe par le fait d’être heureuse. Je vais être beaucoup plus performante si je n’ai pas tout un tas de choses en attente, qui vont empirer si je ne les gère pas. Je pense notamment à des démarches administratives mais également à la santé.

Si je vais bien, je vais mettre toute mon énergie dans mes actions, mon travail et mes formations.

Je dis ça mais en même temps, j’ai une attention très limitée. Pour y pallier, je me mets souvent des temps fixes, 20 min ou 30 min par tâche et je passe à autre chose de différent pour me changer les idées.

3- Travailler sans tout sacrifier, c’est possible!

Du coup dans mon organisation, j’ai aussi du temps pour moi. J’ai des temps “vides” dans mon agenda. Ils ne le restent pas souvent je vous l’accorde.

Je dédis ces moments à des rencontres amis, personnes inspirantes, nouvelles rencontres, rdv client.

J’ai un autre temps qui est défini, ce sont les mercredis! Et oui, j’ai décidé de gérer cette journée que personne ne veut lorsqu’on a des enfants. J’aime ce milieu de semaine et les activités de mes filles. J’adore retrouver les parents que je ne vois nul part ailleurs.

Alors bien sûr, je fais quelques vérifications sur les mails et comptes de mes clients entre une sieste, une activité, un temps de parc mais voilà je ne me fixe aucun rdv.

4- Il y a des exceptions

Comme dans toute organisation, il y a des moments dans ma vie où mes journées de lundi/mardi/mercredi vont devoir être faites le samedi/dimanche… C’est comme ça!

Je n’ai pas toujours le choix. J’accepte des missions, des prestations qui nécessitent du présentiel. Du coup, je l’indique à ma petite famille. Ce weekend, je bosse! Niveau activité, chacun s’autonomise, pour le repas, ça sera Picard et je préconise qu’on ne salisse rien pour m’éviter le ménage!

 

Concilier vie pro/vie perso

 

5- Construire sa propre définition de l’équilibre

Qui a dit qu’on devait travailler de 9 h à 18 h? Qui te dit que tu n’es pas super productif après 21 h? Au-delà des contraintes de rdv et familiales, tu peux organiser ton temps de travail comme bon il te semble. Tu n’es pas soumis au 35 h, ce n’est pas pour autant que tu dois travailler 70 heures. Personnellement, je pense que je suis toujours au travail et tout le temps en vacances. J’adore ce que je fais, ce n’est pas de la contrainte et forcément, je n’ai pas l’impression de travailler.

6- Accepter qu’on ne peut pas tout faire

Ça c’est le plus difficile. Il y a desfois où on ne peut pas y arriver. On a mis la barre trop haute. On ne se décourage pas. Avec le temps, on sait ce qu’on peut arriver à rentrer dans une journée de travail de freelance. Je te propose de reconsidérer ta liste et de choisir l’une des options suivantes :

  • Supprimer des tâches de sa to do list qui sont en fait inutiles
  • Fixer sur son agenda un rdv à une tâche importante
  • Déléguer

Le dernier point est important. Si tu dois passer un temps important sur une tâche qui va te demander trop de temps, prends sur toi de la déléguer et certainement de payer. Tu seras gagnant(e) à la fin, crois-moi. Exemple: un site internet :

TOI -> formation, modification, ça marche pas, tuto, demander à un ami, pétage de plomb : temps estimé 1 semaine 40 heures (et je suis sympa) x 30 euros (ce qui correspond à moins d’un smic en freelance) environ 1200 euros

Prestataire -> site vitrine entre 500-1000 euros

Je te laisse apprécier le calcul !

7- Un seul mot à retenir : OR-GA-NI-SA-TION

L’agenda c’est quand même un outil de base lorsque tu es seul à gérer ton temps de travail. A toi de te bloquer des heures de travail, du temps de prospection, des temps pour tes formations etc.

Dans un précédent article, je parlais de l’importance de faire d’organiser ses journées en notant les différents objectifs et sous objectifs à atteindre. (Comment utiliser des carnets pour gagner en productivité)

 

Un dernier conseil : Évite de te fixer des rdv qui ne te fout pas en l’air tout ton agenda. Parce que fixer un rdv à 15 h, ça veut certainement dire que tu vas manger, bosser 30 min (Ca correspondant à 3 mails), partir à ton rdv et revenir pour 17h/18h selon le trajet… autant te dire que ton après-midi, ne va pas être super productive.

 

J’espère que tu trouveras dans la lecture de cet article des idées pour organiser mieux ta vie pro/perso. Si tu as d’autres astuces, merci de mes partager en commentaire.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Laisser un commentaire